Le Fonds Air, une solu­tion opéra­tion­nelle contre les parti­cules de bois


Logo ADEMELa vétusté du parc des appa­reils de chauf­fage au bois explique la prépon­dé­rance du chauf­fage au bois indi­vi­duel dans le total des émis­sions de parti­cules fines. L’ADEME estime qu’un appa­reil perfor­mant (label­lisé Flamme Verte 7 étoiles) émet trente fois moins de parti­cules qu’un appa­reil mis en service avant 2002 et dispose d’un rende­ment éner­gé­tique deux à sept fois plus élevé.

L’ADEME propose un dispo­si­tif visant à réduire la part des émis­sions polluantes issues du chauf­fage au bois à travers un appel à projets :

Le Fonds Air

Il s’agit d’un fonds d’aide pour accé­lé­rer le renou­vel­le­ment des appa­reils indi­vi­duels de chauf­fage au bois par des modèles plus perfor­mants, en vue d’amé­lio­rer la qualité de l’air. Ce dispo­si­tif cible les collec­ti­vi­tés pour lesquelles des dépas­se­ments des seuils régle­men­taires pour les parti­cules fines sont consta­tés (au moins un dépas­se­ment d’une valeur limite pour les PM10 lors des 5 dernières années). En Auvergne Rhône-Alpes, deux tiers des terri­toires sont concer­nés.

Un appel à projet qui vise à :

  • Réali­ser une étude (dite « de préfi­gu­ra­tion du Fonds ») du parc d’ap­pa­reils de chauf­fage au bois de votre terri­toire, ainsi que des pratiques des usagers et profes­sion­nels, afin de déter­mi­ner leurs impacts sur la qualité de l’air
  • Monter, finan­cer et animer un fonds d’aide au renou­vel­le­ment des appa­reils de chauf­fage au bois peu perfor­mants
  • Mettre en place une campagne de sensi­bi­li­sa­tion en direc­tion des parti­cu­liers et des profes­sion­nels du chauf­fage au bois

Jusque 3 millions d’eu­ros d’aide

L’ADEME soutient les collec­ti­vi­tés moti­vées à hauteur de 50%, jusque 59 000€ pour une campagne de sensi­bi­li­sa­tion, et 3 000 000 € pour un fonds d’aide.

 

Vite ! Date limite fin mars 2017. Contac­tez nous pour vous aider à monter le dossier !

Formu­laire de contact